top of page
alimentation3.jpg

Se nourrir de façon optimale avec l'alimentation consciente

Que ton aliment soit ton médicament… Et pour cause, puisque nous sommes ce que nous mangeons, purement et simplement. Les nutriments que nous assimilons chaque jour viennent faire corps avec la matière de notre organisme, en plus de permettre son fonctionnement et son homéostasie.

Lorsqu’elle est optimale, notre alimentation constitue un puissant potentiel d’énergie et de guérison. Lorsqu’elle est inadaptée en revanche, elle peut être à l’origine de multiples déséquilibres, dysfonctionnements et maladies. Et entre ces deux extrêmes, une alimentation juste médiocre nous permettra de continuer à fonctionner correctement pendant un certain nombre d’années mais à bas régime, ne nous permettant d’exploiter qu’une fraction de notre potentiel vital.

Comme tous les animaux, l’homme possède la capacité innée de savoir instinctivement quels sont les aliments dont il a besoin et en quelle quantité. Les sensations de faim, de satiété, de rassasiement et d’appétence pour tel ou tel aliment à tel ou tel moment sont minutieusement contrôlées par notre système d’information interne qui micro-régule en permanence notre appétit en fonction de nos besoins.

Mais paradoxalement, au XXIème siècle, alors que le cerveau humain n’a jamais été aussi développé, la confusion, les peurs et les frustrations autour de l’alimentation sont à leur paroxysme. Nous ne savons plus que manger, ni comment manger. Et ce pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, parce que nous sommes bombardés “d’informations” nutritionnelles aussi douteuses que contradictoires, qui provoquent des comportements alimentaires raisonnés (mais pas pour autant raisonnables) où des arguments pseudo-scientifiques et/ou purement commerciaux vont primer sur notre intuition et notre bon sens primaire.

En outre, l’offre alimentaire actuelle est inondée de produits hautement transformés qui en plus d’être nutritionnellement indigents, sont générateurs de par leur composition chimique d’addictions et de compulsions alimentaires qui perturbent grandement notre capacité d’auto-régulation.

Enfin, nos rythmes de vie intrépides laissent peu de place à l’écoute attentive de nos besoins et sensations alimentaires. Nos repas sont pour la plupart pris à la hâte, en mode pilote automatique, sans que nous prêtions réellement attention à notre nourriture, le cerveau accaparé par une quelconque autre activité mentale, les yeux rivés sur un écran, etc…

Une alimentation consciente, c’est le retour au bon sens alimentaire, et à des choix de consommation éclairés, basés sur la connaissance de l’impact des modes de production, de transformation, de conservation et de préparation des aliments sur leur qualité nutritionnelle. De fait, c’est une alimentation qui privilégie des aliments bruts, non transformés, de saison et de préférence issus d’une agriculture locale et éco-responsable.

Une alimentation consciente, c’est aussi prendre ses repas avec lenteur, en savourant pleinement les aliments. Cette pleine conscience permet non seulement d’enrichir l’expérience sensorielle de l’acte alimentaire, mais également de mieux percevoir la sensation de satiété et nos besoins nutritionnels réels.

La pratique de la respiration consciente avant chaque prise alimentaire est aussi un moyen d’apaiser les émotions perturbatrices en lien avec l’alimentation et de nous aider à mieux distinguer entre besoin et envie alimentaire.

Au final, une alimentation consciente optimise l’efficacité nutritionnelle de notre alimentation, c’est-à-dire sa capacité à nous « nourrir » réellement, à être utilisée à bon escient par notre organisme, à alimenter notre énergie vitale et non pas au contraire à interférer avec elle, ou encore à la détourner au profit du développement de maladies dégénératives.

Besoin d'aide et de soutien pour transitionner

vers une alimentation consciente ?

NUTRITION & HYGIÈNE DE VIE

coaching.jpg

GESTION DU STRESS & PLEINE CONSCIENCE

coursrelax.jpg
bottom of page